ChoixPC + LDLC = cadeau    /    Les sponsors : rôles et fonctionnements

[S'inscrire]  [Aide (FAQ)]  [Rechercher]
[Connexion]  [Posts récents]  [Messages privés]
[Votre profil]  [Vos préférences]  [Sujets déplacés]
[Liste des membres]  [Stats]  [Accueil Site]  [Générateur]
[Accueil Forum] - Datation serveur (UTC+2) : 07:10
Forum ChoixPC » » Divers : Blabla » » vaccin contre le papillomavirus
Aller directement à la page : ( 1 | 2 | 3 Page suivante )  Bas de page
Rechercher dans ce topic :
Mot clé :       Auteur :
Auteur Sujet : vaccin contre le papillomavirus
zedids
''Exorciseur de PC''


Inscrit: Nov 12, 2003
Messages: 3333
De: Tatooine
Posté le: 30-08-2015 à 14:48  | N° d'ordre sur la page en cours : 1 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 1 / 31
Salut,
Je cherche des avis et informations sur le sujet pour pouvoir me faire ma propre idée quant à la pertinence de la vaccination de mes filles. Une première recherche sur internet me donne des résultats qui semblent trop propres, trop nets et surtout trop "propagandaires."

Je ne me méfie pas pour des raisons médicales car je ne suis pas formé pour juger. Je sais par contre que, trop souvent, les avis d'experts ne se basent pas uniquement sur le médical et sont influencés par des enjeux financiers.

Connaissant bien ce forum, j'avoue que j'accorderai plus de crédit à ce qui se dira ici que sur doctissimo .
A l'heure actuelle, j'ai plutôt un a priori négatif sur ce vaccin.

En guise d'introduction, je poste ceci. C'est assez instructif et convaincant au premier abord mais l'unanimité et, à 13'36", la question moralisatrice du journaliste tout nouvellement conquis aux bienfaits du vaccin m'ont rendu sceptique quant à l'objectivité de l'émission.


_________________
Ma première loi de l'informatique: "quand ça marche pas, reboot."

Ma seconde loi de l'informatique: "si ça marche toujours pas, formate."


                           --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
kirin
''Enchanteur de config''


Inscrit: Jun 04, 2001
Messages: 79286
Posté le: 02-09-2015 à 09:20  | N° d'ordre sur la page en cours : 2 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 2 / 31
Bonjour zedids,


Nous sommes avec LN dans la même situation/réflexion et pour l'instant nous ne l'avons pas fait, malgré la recommandation du pédiatre allergollogue qui suit les enfants

Si tu trouves plus d'infos, n'hésite pas à nous dire


_________________
Cordialement,

Seb, Alias Kirin, Webmestre de ChoixPC
ChoixPC + LDLC = cadeau | Supporter ChoixPC


                                 --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
zedids
''Exorciseur de PC''


Inscrit: Nov 12, 2003
Messages: 3333
De: Tatooine
Posté le: 02-09-2015 à 11:56  | N° d'ordre sur la page en cours : 3 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 3 / 31
Salut kirin,
Peu d'infos vérifiables pour le moment. Je n'ai pas trouvé de preuves de risques particuliers mais cela ne signifie pas non plus qu'il n'y ait pas de risques.
Mon problème ne s'articule pas autour de quelconques preuves scientifiques mais de constats de ces dernières années. Je cite quelques situations qui ont particulièrement attiré mon attention.

1) La paranoïa sur la grippe aviaire alors que ce n'était qu'une grippe avec à peu près la même mortalité que les autres grippes même si les populations à risque étaient légèrement différentes. On a mis des détecteurs à infra-rouge dans les aéroports pour vérifier si des passagers avaient de la fièvre. Je me rappelle de la quarantaine du premier cas britannique avec un périmètre de sécurité autour de la maison d'une dame. Il était presque pathétique de la voir s'écrier aux journalistes qu'elle allait bien à part quelques douleurs musculaires et un peu de fièvre. Tout ce tintamarre pour une... grippe.
A mon sens, les média avaient besoin de grain à moudre et l'industrie pharmaceutique a sauté sur l'occasion pour vendre des vaccins probablement inutiles.

2) Une émission sur l'innocuité des téléphones portable que j'ai vue il y a quelques années. Les journalistes (dont j'appréciais cette fois-ci le ton neutre) donnaient pas mal d'indications qui allaient dans le sens d'un risque encore ni prouvable ni quantifiable. Ils avaient interviewé un éminent chercheur qui affirmait qu'il n'y avait aucun risque. J'étais perplexe. Cela ne fait que quelques années que les portables sont présents en masse. Comment peut-on déjà être certain de leur innocuité. Pire, comment peut-on l'affirmer?
On avait ensuite appris que l'honorable docteur avait un poste fort bien rémunéré chez... Bouygues Télécom.

3) un Monsieur aujourd'hui décédé m'a expliqué qu'il avait commencé à fumer, pendant la deuxième guerre mondiale, sur les conseils d'un médecin car cela calmait les nerfs. Le médecin était de bonne foi mais on n'avait pas le recul nécessaire.

J'en ai conçu beaucoup de méfiance à l'égard d'un corps médical qui est souvent en cheville avec l'industrie et qui suit les direfctives gouvernementales parce qu'il est plus sûr de faire comme on lui a dit que comme il lui semble bon. Ce n'est pas le cas de tous les médecins mais pensez auxvisiteurs de santé, ces gens avec des mallettes représentant les grands labos pharmaceutiques qui sont rapidement reçus chez le médecin,entre 2 patients. Je tiens d'un médecin qu'ils sont là pour la promotion de tel ou tel médicament et offrir d'intéressants avantages en nature aux médecins si suffisamment de leurs produits sont vendus dans la zone.

Je sais que je passe parfois pour un illuminé mais je préfère que les nouveaux produits soient testés en priorité sur d'autres que mes enfants. La seule étude que je trouve crédible sur la nocivité des téléphone sportables est en cours en ce moment-même sur vous et moi et on aura le résultat dans des années. Si tout va bien, je serai content. S'il s'avère qu'il s'agit d'un scandale sanitaire, je serai content d'avoir pris des précautions avec mes filles.

Dans le cas du papillomavirus, je m'interroge donc.

[ Ce message a été modifié par: zedids le 02-09-2015 à 11:57 ]


                           --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
ver des roches
''Chevalier pourfendeur d'écrans bleus''


Inscrit: Feb 03, 2005
Messages: 7377
De: Havilland Comet
Posté le: 02-09-2015 à 21:17  | N° d'ordre sur la page en cours : 4 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 4 / 31
Bonsoir zedids,

Nous n'en sommes pas encore la (notre petit bout a 2 ans... et c'est un garçon ), mais nous nous sommes (enfin, surtout ma compagne) posés la question des vaccins obligatoires... pour moi, ça n'était pas négociable, il fallait vacciner tout simplement car sur les vaccins pour les tous petits, on à quand même du recule (même si parfois un peu moins sur les dernières formules), mais surtout, la protection offerte pas ces vaccins est quasi infaillible, et puis je pense que c'est une question de civisme (certaines maladies ont disparues en France grâce à ces vaccins, mais on ne les fait plus, ces maladies réapparaîtrons, et c'est aussi la seule façon de protéger ceux qui ont une réelle contre indication aux vaccins).

Pour moi le vaccins contre le papillomavirus est un peu différent... déjà, il ne protège pas à 100% (seulement 60% je crois), donc il ne dispense donc pas des frottis régulier, qui reste le seul moyen de diagnostique... A priori, le cancer du col de l’utérus se soigne assez voir très bien s'il est pris tôt... Bref, je pense qu'à ta place, je laisserai de côté ce vaccin...


_________________
Ver Des Roches
"J’ai refait tous les calculs, ils confirment l’opinion des spécialistes : mon idée est irréalisable. Il ne me reste plus qu’une seule chose à faire : la réaliser !


                                 --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
zedids
''Exorciseur de PC''


Inscrit: Nov 12, 2003
Messages: 3333
De: Tatooine
Posté le: 03-09-2015 à 21:00  | N° d'ordre sur la page en cours : 5 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 5 / 31
Oui effectivement. En plus le cancer du col de l'utérus est assez bien contrôlé si on fait l'effort du dépistage. Est-ce qu'il faut injecter un produit alors qu'on manque encore de recul à son sujet pour avoir plus de chances d'éviter une pathologie rare et assez bien controlée?


                           --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
bp30
''Exorciseur de PC''


Inscrit: Sep 07, 2006
Messages: 2264
Posté le: 04-09-2015 à 09:22  | N° d'ordre sur la page en cours : 6 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 6 / 31

Simple avis de mon épouse infirmière elle ne le conseillera pas à ses petites filles.

Pour ma part concernant la grippe aviaire j'ai pris la responsabilité de ne pas équiper le personnel communal.

Concernant la grippe, mon épouse et moi se vaccinons toutes les années. J'ai eu il y a une vingtaine d'années une très forte grippe, je n'avais jamais autant grelotté de ma vie malgré le nombre de couvertures, depuis je n'ai eu que quelques petits rhumes.

(Avis personnels sans justifications scientifiques.)


                           --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
bp30
''Exorciseur de PC''


Inscrit: Sep 07, 2006
Messages: 2264
Posté le: 14-09-2015 à 09:10  | N° d'ordre sur la page en cours : 7 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 7 / 31
Un article à lire:

http://www.liberation.fr/politique [...] aign=quot



                           --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
ared
''Apprenti dompteur de configuration''


Inscrit: Mar 10, 2011
Messages: 1769
De: là où je me cache ;)
Posté le: 14-09-2015 à 19:36  | N° d'ordre sur la page en cours : 8 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 8 / 31
Bonsoir tout le monde,

L'avantage de cet article est qu'il ne dit pas qu'il y a 0 risques, il les énonce clairement avec les chances (plutôt le malheur) de les avoir et ces conséquences. Dans l'article il est évoqué que le taux de vaccination est de 70% en belgique et pourtant toute les filles belges n'ont pas eu une explosion de cas de maladies.
_________________
Un être vivant avec un cerveau ne fait pas de lui une chose intelligente regardez l'homme.


                              --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
zedids
''Exorciseur de PC''


Inscrit: Nov 12, 2003
Messages: 3333
De: Tatooine
Posté le: 17-09-2015 à 19:25  | N° d'ordre sur la page en cours : 9 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 9 / 31
Merci pour cet article assez convaincant. Du coup je risque de changer d'avis.
Cela dit, ce n'est pas parce qu'on n'a pas trouvé de risques qu'il n'y en a pas.
Je continue à réfléchir.


                           --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Logsyc
''Prince des sockets''


Inscrit: Dec 02, 2004
Messages: 15916
De: vil inside !
Posté le: 17-09-2015 à 23:00  | N° d'ordre sur la page en cours : 10 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 10 / 31
Bonsoir zedids et bonsoir à tous

Nous venons de faire vacciner notre fille, sur les conseils de notre médecin de famille mais aussi parce que nous en avions déjà parlé avec ma femme depuis quelques années. Je me souviens de la sortie de ce vaccin (je dirais vers 2006-2007) et cela m'avait à l'époque marqué comme étant un progrès net pour les jeunes filles.

J'ai l'impression en lisant tes propos que tu es influencé par un discours, qui existe depuis longtemps mais qui se développe avec le net, qui consiste à dire (depuis des années) que les vaccins sont dangereux, mais aussi influencé par cette ambiance du tous pourris (les médecins tous influencés, les industriels de la santé qui ne pensent qu'au fric, les autorités qui couvrent les industriels...).

Combien de fois ai-je entendu et lu que tel ou tel vaccin donnait la sclérose en plaque ?
Hormis le fait qu'aucune étude sérieuse (je ne parle par du blog du gars dont la tante a croisé le cousin d'une fille qui a une cousine à l'étranger dont la fille a déclaré la sclérose en plaque 2 semaines après avoir été vaccinée contre le BCG) n'a jamais montré ces soit-disant liens de causalité, ces discours anti-vaccin sont comme l'a souligné vers, une hérésie car en deçà d'un certain seuil de protection de la population (80% il me semble), des maladies que l'on pensait éradiquées resurgissent (type rougeole).

Ok, cela ne s'applique pas au HPV (je vois plutôt ça comme une protection type anti tétanos) mais pourquoi le rejeter d'emblée ?

Je sais que les médecins n'ont pas toujours le recul nécessaire du fait du manque de données à la sortie d'un médicament (testé sur des milliers de patients mais ce n'est tien en regard des millions qui seront amenés à le prendre plus tard) mais je pense qu'il est quand même plus sûr de faire confiance aux professionnels de la santé dans ce domaine qu'aux professionnels des forums.
Quand je veux faire réparer ma voiture, je ne demande pas de conseils à mon boulanger.
A ta place, je demanderai à mon médecin quels sont ses arguments pour (et contre) ce vaccin, idem avec la pédiatre de tes filles (histoire d'avoir plusieurs sources).

Dans le doute, je fais mes recherches sur le net mais sur des sites sérieux (agences du médicaments type ANSM, FDA, HMRA, facs de médecine...).

Le HPV n'est en effet pas un vaccin sur lequel on a autant de recul que le BCG ou le Tetracoq mais bon, 9 ans (j'ai regardé, il est sorti en 2006) ça commence à faire.
Voilà ce que j'ai trouvé en surfant un peu :

Agence du médicaments en France, AFSSAPS (désormais appelées ANSM) : bilan de pharmacovigilance à fin 2011

HAS (Haute Autorité de la Santé) : recommandations
Quote:
Bénéfices attendus de la vaccination contre les papillomavirus humains en complément du dépistage

L’infection par HPV est la maladie sexuellement transmise la plus fréquente dans le monde
. Les données épidémiologiques montrent que 50 % des adultes ayant une activité sexuelle seront infectés par ce virus au cours de leur vie. Le pic d’infection est précoce durant la vie sexuelle et le risque d’infection est corrélé avec le nombre de partenaires. En France, le cancer du col de l’utérus qui est responsable de près de 1000 décès par an est dû, dans plus de 70% des cas, à une infection HPV 16 et 18.


Quote:
Surveillance et effets secondaires de Gardasil®

L’ANSM assure une surveillance attentive des vaccins contre les papillomavirus à travers notamment le Plan de gestion des risques (PGR), les déclarations d’effets indésirables et la revue de la littérature.

En France, à ce jour, environ 5,2 millions de doses de Gardasil® ont été distribuées depuis sa mise sur le marché. Sur cette période, 435 cas d’effets indésirables graves dont 135 cas de maladies auto-immunes incluant 15 cas de SEP ont été rapportés au réseau national des CRPV (centres régionaux de pharmacovigilance) et au laboratoire fabriquant ce vaccin. Le taux de déclaration est stable ainsi que la proportion des maladies auto-immunes (dont les maladies auto-immunes du système nerveux central (SNC)) depuis le début de sa commercialisation.

L’ANSM a mené une étude prospective sur une cohorte de près de 2 millions de jeunes filles nées entre 1992 et 1996 et suivies sur une période allant de 2008 à 2010. Le taux d’hospitalisation pour des maladies auto-immunes2 (données du PMSI) est similaire chez les jeunes filles vaccinées (2,01 pour 10 000 patients/année) ou non vaccinées (2,09 pour 10 000 patients/année).

Au niveau mondial en mai 20133, plus de 127 millions de doses de ce vaccin avaient été distribuées, et les données de surveillance ne montraient pas d’incidence particulière de maladies auto-immunes du SNC pour Gardasil®, 26 675 effets indésirables graves dont 113 cas de sclérose en plaques (SEP).



Il est recommandé aux USA, au Canada, au Royaume-Uni (2900 femmes contaminées par le HPV par an, 970 morts par ce virus en 2011) et j'en passe...

Évidemment si allergie connue aux composants des vaccins, la question de ne pas le faire se pose de façon très sérieuse, mais là aussi ça se discute avec un professionnel de la santé



PS: pour info, je travaille dans l'industrie pharma donc je suis probablement mal placé mais bon...
_________________
Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires.
[Pierre Dac]


                           --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
zedids
''Exorciseur de PC''


Inscrit: Nov 12, 2003
Messages: 3333
De: Tatooine
Posté le: 24-09-2015 à 19:15  | N° d'ordre sur la page en cours : 11 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 11 / 31
Salut Logsyc.

Cela fait longtemps qu'on n'avait pas échangé ici
Je reprends un peu ce que tu dis et je reviens sur ce que j'ai déjà dit pour mieux préciser car je ne suis pas certain que tu aies compris ma démarche.

Je ne viens pas ici en quête d'expertise. Ce n'est pas la peine. Toutes les expertises vont déjà dans le sens de l'innocuité. Cela ne me suffit néanmoins pas. On voit suffisamment de rapport d'experts partiaux voire mensongers pour nourrir des craintes quant à l'objectivité de l'ensemble la communauté scientifique en la matière.
Je le répète: je ne cherche pas l'expertise. Je cherche des avis de gens que je respecte, tout simplement parce que ce ne sont pas les médecins mais moi qui ai le devoir et la responsabilité de choisir.
Je me refuse d'écouter les spécialistes de santé sans réfléchir. Donc je réfléchis en essayant d'enrichir cette réflexion de conseils de profanes. Etre professionnel de santé ne signifie effectivement pas, je te l'accorde, être malhonnête. Cela dit, être profane ne signifie pas non plus être stupide. Et je souhaite avoir le maximum de points de vue. Je souhaite celui du professionnel mais aussi celui du profane que je sais désintéressé car je suis persuadé qu'il faut avoir autant de points de vue que possible pour décider sereinement.

Quote:
J'ai l'impression en lisant tes propos que tu es influencé par un discours, qui existe depuis longtemps mais qui se développe avec le net, qui consiste à dire (depuis des années) que les vaccins sont dangereux, mais aussi influencé par cette ambiance du tous pourris (les médecins tous influencés, les industriels de la santé qui ne pensent qu'au fric, les autorités qui couvrent les industriels...).


Je ne suis pas influencé par ce discours. J'y adhère totalement et sans vergogne comme je l'explique ci-dessus, à part pour les médecins TOUS influencés. Je ne les crois pas tous influencés mais je suis par contre sûr que certains le sont.

Quote:
les industriels de la santé qui ne pensent qu'au fric



Bon, tu m'as eu. J'y avais un peu pensé.

Quote:
A ta place, je demanderai à mon médecin quels sont ses arguments pour (et contre) ce vaccin, idem avec la pédiatre de tes filles (histoire d'avoir plusieurs sources).



Je l'ai fait. En l'occurrence avec 2 de mes médecins traitant. Il s'avère que le plus jeune est contre et ne fait pas vacciner ses filles tandis que la plus âgée est pour. Et puis à nouveau, ma confiance en les médecins est assez limitée.

Quote:
Ok, cela ne s'applique pas au HPV (je vois plutôt ça comme une protection type anti tétanos) mais pourquoi le rejeter d'emblée ?



Je ne rejette rien d'emblée. Si je le faisais, je ne viendrais pas ici demander des avis

Dans tous les cas, je n'estime pas sérieux de dire que c'est sans danger. La dangerosité du vaccin n'a pas été démontrée. Cela ne démontre toutefois pas l'innocuité.




                           --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
ver des roches
''Chevalier pourfendeur d'écrans bleus''


Inscrit: Feb 03, 2005
Messages: 7377
De: Havilland Comet
Posté le: 24-09-2015 à 21:46  | N° d'ordre sur la page en cours : 12 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 12 / 31
Bonsoir Logsyc,

Je me permet de rebondir sur un élément de ton argumentation qui me parait être un biais important dans ton discours. Tu dis :

Quote:

Le 17-09-2015 à 23:00, Logsyc a écrit:
au Royaume-Uni (2900 femmes contaminées par le HPV par an, 970 morts par ce virus en 2011) et j'en passe...



Ce n'est PAS ce que dit le texte :
Quote:
Around 970 women died from cervical cancer in 2011 in the UK



970 femmes sont mortes du cancer du col de l’utérus aux UK, mais tous ces cancers ne sont PAS induits par le HPV, simplement du fait que la contamination par ce virus n'est pas la seule cause de cancers du col. D'ailleurs, le texte indique, phrase suivante :
Quote:
It's estimated that about 400 lives could be saved every year in the UK as a result of vaccinating girls before they are infected with HPV.


On ne sais pas comment ce chiffre est estimé, mais s'il fait suite à des analyses sur les femmes atteinte, on en conclus que le HPV est présent chez moins de 50% des femmes mortes des suites de ce cancers (et on ne sais pas, parmi ces 400 femmes, combien auraient quand même développé le cancers malgré l'absence de contamination).

Par ailleurs, ce chiffre de 2900 contamination par an me parait faible... l'estimation que j'avais déjà entendue est d'une toute autre proportion, de l'ordre de 25% de la population. Selon Wiki 5% des femmes contaminées développeront ensuite un cancer.

Bref, tout ça pour redire encore que ce vaccin ne protège pas totalement contre ce cancer, donc le frottis reste indispensable pour détecter les lésions aussi tôt que possible (ah, et pendant que j'y pense... ce geste peut-être pratiqué par un gynéco, mais aussi par n'importe quelle sage-femme . A savoir que les SF sont compétentes pour le suivi gynéco, c'est un truc que peu de personnes savent en France... le suivi de la plupart des femmes pourrait être assuré par elles, on ne ferrai alors plus appel au spécialiste en gynécologie que pour avoir un avis d'expert et/ou en cas de problème particulier... personnellement, je regrette que nous n'ayons eu cette information qu'à la suite de la naissance de notre premier enfant... nous n'avons personnellement jamais trouvé un gynéco qui soit réellement à l'écoute de notre mode de vie, qui influe sur le choix de la contraception adaptée et donc acceptée... à l'inverse, j'ai trouvé les SF que j'ai rencontrées avant et après la naissance bien plus à notre écoute, notamment sur ces aspects. Bref, tout ça pour dire que le suivi gynéco de ma compagne est désormais assuré par notre SF et que nous espérons bien ne plus jamais avoir à mettre les pieds dans un cabinet de gynéco... avec à la clé quelques économies pour la sécu, une SF facture le même tarif qu'un généraliste, soit 5€ de moins qu'un spécialiste ).


_________________
Ver Des Roches
"J’ai refait tous les calculs, ils confirment l’opinion des spécialistes : mon idée est irréalisable. Il ne me reste plus qu’une seule chose à faire : la réaliser !


                                 --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Logsyc
''Prince des sockets''


Inscrit: Dec 02, 2004
Messages: 15916
De: vil inside !
Posté le: 24-09-2015 à 21:55  | N° d'ordre sur la page en cours : 13 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 13 / 31
Bonsoir Zedids

Tu ne trouveras jamais d'étude qui démontre l'innocuité des médicaments.
Pour la bonne raison que tous les médicaments ont des effets secondaires, tous.
Et que les décisions d'autoriser tel ou tel médicament se font sur le rapport bénéfice/risque (ce qui implique bien qu'il y ait un risque).
Il n'y a malheureusement pas de place pour le manichéisme, c'est dommage mais c'est ainsi.
Nous vivons dans une société qui abhorre le risque, pourtant nous en prenons tous les jours (ceux qui fument, qui conduisent en téléphonant ou a des vitesses excessives, qui abusent du sucre ou du gras, qui n'ont aucune activité physique...).


Quote:
Je me refuse d'écouter les spécialistes de santé sans réfléchir. Donc je réfléchis en essayant d'enrichir cette réflexion de conseils de profanes. Etre professionnel de santé ne signifie effectivement pas, je te l'accorde, être malhonnête. Cela dit, être profane ne signifie pas non plus être stupide


Je continue de penser que tu n'auras pas grand chose de valide (désolé je suis scientifique) en interrogeant des néophytes. Non pas que les professionnels ont toutes les réponses et toujours les bonnes mais parce que je ne vois pas l'intérêt sérieux que peut avoir l'avis non argumenté (au sens démontré) de M. ou Mme Michu.
Tu trouveras toujours quelqu'un pour te dire que son grand-père a fumé 2 paquets par jour pendant 50ans et qu'il est mort de sa belle mort avec des poumons parfaits mais ça n'a carrément aucune valeur réelle si on se limite à l'expérience (particulièrement heureuse ou malheureuse) de quelques personnes.
Pour qu'une étude ait une valeur statistique (çàd un sens pur le plus grand nombre et non pas juste la somme de quelques cas particuliers) il faut quelle soit faite sur un nombre significatif de personnes (et sans biasiser les réponses). C'est pourquoi les études cliniques sont faites sur des milliers de patients, et les méta-études (çàd qui s'appuie sur l'étude de plusieurs études) recoupent les infos sur des dizaines, des centaines de milliers ou plus.
Et pour étudier des faits complexes tels que les effets secondaires et/ou interaction des médicaments, désolé mais il faut des gens compétents.

Ceci dit, moi aussi je suis persuadé que certains médecins sont influencés, et je considère de toute façon pas leur parole comme parole d'évangile.

Quote:
Bon, tu m'as eu. J'y avais un peu pensé.


Pou ce qui est des industriels et du fric, je suis le premier à déplorer que certains (tous ?) labo pharma dépensent plus en marketing qu'en R&D (bon ceci dit aux US c'est en faisant de la pub qu'ils vendent - different world...), qu'ils ignorent des maladies qui font des ravages parce qu'elles touchent des population pauvres (qui a dit paludisme ? ~700 000 morts/an), que nombre de labo sont détenus par des fonds de pensions qui ne pensent qu'à la rentabilité à court terme, que je suis pour une réglementation sévère et j'en passe..., néanmoins, je ne jetterai pas le bébé (çàd l'industrie et la communauté scientifique) avec l'eau du bain.



Ver: post croisés

Bonsoir ver,

Quote:

Le 24-09-2015 à 21:46, ver des roches a écrit:
Je me permet de rebondir sur un élément de ton argumentation qui me parait être un biais important dans ton discours. Tu dis :

Quote:

Le 17-09-2015 à 23:00, Logsyc a écrit:
au Royaume-Uni (2900 femmes contaminées par le HPV par an, 970 morts par ce virus en 2011) et j'en passe...



Ce n'est PAS ce que dit le texte :
Quote:
Around 970 women died from cervical cancer in 2011 in the UK



970 femmes sont mortes du cancer du col de l’utérus aux UK, mais tous ces cancers ne sont PAS induits par le HPV, simplement du fait que la contamination par ce virus n'est pas la seule cause de cancers du col. D'ailleurs, le texte indique, phrase suivante :


Tu as parfaitement raison, j'ai copié collé (et probablement lu) trop vite
Cela ne change pas le raisonnement pour autant. 400 et 970, ce n'est clairement pas pareil mais pour faire l'analogie avec le tétanos, il tue encore en France (apparemment 36 cas entre 2008 et 2011) je ne me passerais pas du vaccin pour autant

_________________
Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires.
[Pierre Dac]

[ Ce message a été modifié par: Logsyc le 24-09-2015 à 22:07 ]


                           --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
zedids
''Exorciseur de PC''


Inscrit: Nov 12, 2003
Messages: 3333
De: Tatooine
Posté le: 27-09-2015 à 05:39  | N° d'ordre sur la page en cours : 14 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 14 / 31
Logsyc
Les études scientifiques peuvent effectivement apporter des résultats probants quand elles ne sont pas commanditées par l'industrie.
Toutefois dans le cas du HPV, il n'existe évidemment aucune étude qui puisse me rassurer sur les effets indésirables au bout de 30 ans.

J'en reste donc au même stade finalement. Devrais je vacciner mes filles contre un virus qui peut causer un cancer du col de l'utérus sachant que le vaccin ne permet pas de s'affranchir totalement de ce risque et qu'il est trop récent pour qu'on en connaisse les conséquences à long terme?
_________________
Ma première loi de l'informatique: "quand ça marche pas, reboot."

Ma seconde loi de l'informatique: "si ça marche toujours pas, formate."


                           --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Logsyc
''Prince des sockets''


Inscrit: Dec 02, 2004
Messages: 15916
De: vil inside !
Posté le: 27-09-2015 à 22:23  | N° d'ordre sur la page en cours : 15 / 15 | N° d'ordre sur le topic : 15 / 31
Bonsoir Zedids

Quote:
Le 27-09-2015 à 05:39, zedids a écrit:
Logsyc
Les études scientifiques peuvent effectivement apporter des résultats probants quand elles ne sont pas commanditées par l'industrie.
Toutefois dans le cas du HPV, il n'existe évidemment aucune étude qui puisse me rassurer sur les effets indésirables au bout de 30 ans.

J'en reste donc au même stade finalement. Devrais je vacciner mes filles contre un virus qui peut causer un cancer du col de l'utérus sachant que le vaccin ne permet pas de s'affranchir totalement de ce risque et qu'il est trop récent pour qu'on en connaisse les conséquences à long terme?


Je comprends, et tu auras ta réponse dans une vingtaine d'années donc puisque les études de phase IV t'offriront alors les infos sur le suivi de ce vaccin après sa mise sur le marché (pharmacovigilance)

Mais du coup c'est un peu le serpent qui se mord la queue, il faut beaucoup de recul mais tant que le médicament n'est pas sur le marché, pas d'études de pharmacovigilance donc pas de données (à part celles issues de l'industrie)

Et il me parait peu crédible que des études soient réalisées par des organismes indépendants avant la mise sur le marché du médicament :
1- parce qu'elles coûtent cher
2- parce qu'elles durent longtemps (plusieurs mois à plusieurs années)
3- pour des raisons de confidentialité

ce qui ne règlerait de toute façon pas le problème de données sur une durée et un échantillon de population importants.


_________________
Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires.
[Pierre Dac]


                           --> Fct Warning : lire la FAQ svp.
Forum ChoixPC » » Divers : Blabla » » vaccin contre le papillomavirus Haut de page | Posts récents

Aller directement à la page : ( 1 | 2 | 3 Page suivante )